AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

▲THIS IS THE END▲

Après deux années de plaisirs et d'écriture, le forum ferme ses portes. Merci à vous, chers membres.

Partagez | 
 

 Clarence D'Estarac-Vampire- Leader des sentinelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lena Volkova

Buveur de Sang

avatar


¤ MESSAGES : 991
¤ AGE : 42 ans/ 149 ans.
¤ EMPLOIS : Joaillière, orfèvre/ chasseuse de loups-garous :)

MessageSujet: Clarence D'Estarac-Vampire- Leader des sentinelles    Mar 23 Déc - 18:24


Clarence D'Estarac

""L'important, c'est de savoir ce qu'il faut observer."  E.A.Poe"
 

Identité ...

Nom ¤ D'Estarac
Prénom ¤ Clarence
Âge réel et physique ¤ 789 ans en tout
Nationalité ¤ Avant Français, Anglais à présent
Son métier ¤ Riche héritier, Rentier
Race ¤ Vampire
Situation ¤ au choix
Célébrité ¤ feat. Alain Delon (négociable)


Histoire

L’histoire est très libre mais devra respecter quelques points précis :

-Clarence est né dans le sud-ouest de la France, dans une famille noble mais dépensière, nombreuse et aimante. Il est l’enfant qu’on n’attendait pas, celui qui vient tandis que l’attention maternelle s’est dissipée ailleurs depuis plusieurs années déjà. Clarence est néanmoins accueilli de bonne grâce par tous les membres de la famille, même si le grand écart d’âge avec ses six frères et sœurs l’isole un peu de leurs jeux bruyants. Plus réservé, plus fragile aussi, les livres deviennent au fil du temps son lieu de refuge privilégié. Ses parents voient leur fortune sur son déclin mais s’obstinent à tenir un train de vie fastueux, bien au-dessus de leurs moyens.

Un héritage salutaire vient leur offrir une propriété aux confins de l’actuelle Ecosse. Le patriarche décide alors de quitter la France afin d’aller installer les siens sur cette terre promise. Clarence a environ douze ans à cette époque. Le manoir est vaste, bien qu’impressionnant et peu confortable, planté en plein milieu d’une lande continuellement brumeuse. Les enfants de la famille sortent souvent, tentent de fuir la morosité de cet endroit si hostile en se faisant remarquer dans le petit village voisin. Leur réputation se dégrade en quelques printemps à peine, il ne leur faut pas deux ans pour se faire haïr de toute la communauté dévote du coin, ainsi que de ces étranges habitants isolés, de l’autre côté des marécages. Une période sombre débute pour les D’Estarac. Atteint d’un mal indéfinissable, tous au même moment, se trouvent avoir une santé déclinante. Des douleurs aigues, très ponctuelles, un état général d’affaiblissement qu’aucun médecin des alentours ne parvient ni à identifier ni à enrayer. Ses frères aînés périssent les premiers, puis ses sœurs plus jeunes, et enfin sa mère. Clarence reste seul avec son père, à souffrir tous deux sans comprendre ce qu’il leur arrive réellement. Le père s’imagine les plus extravagantes raisons, croit entendre son nom hurlé par des loups sur la lande. Il en perd peu à peu la tête. Clarence, malgré sa faible constitution, semble être le moins malade de la famille. Au décès dramatique de son père, le jeune homme fuit le domaine, accompagné de son précepteur, et retourne vivre chez un parent éloigné, sur le vieux continent.

Les années passent, le mal parait s’être évanoui. Clarence est devenu un homme séduisant, calme lettré respecté, écouté par son entourage, ainsi qu’un homme de lois savant. Il rencontre une femme italienne en plein cœur de Paris, Isadora Delmonti, dont le tempérament volcanique le séduit. Il est si éloigné du sien…Ils se complètent à la perfection et donc fusionnent en épousailles rapidement. Le souvenir du manoir hante toujours Clarence cependant, si bien qu’il insiste et réussi à convaincre sa moitié de le suivre sur son ancien domaine. Elle accepte en maugréant. L’idée est bien mauvaise car le mal réintègre à une vitesse fulgurante les deux étrangers venus loger sur la lande. Isadora vit un interminable supplice sous les yeux de son époux, moins ravagé par les douleurs qu’elle. Elle décède dans ses bras, lui se morfond et culpabilise, ayant trop rechigné à renoncé une nouvelle fois à son héritage.

Pour la seconde fois, le jeune homme quitte le pays en hâte pour le soleil du sud de l’Europe. Mais il n’est plus tranquille, partout où il se rend, il a l’impression d’être suivi. Il rencontre un vieil homme sur son chemin, qui prétend pouvoir lire le passé et l’avenir des gens. Clarence se plait au jeu, accepte le défi. Celui-ci lui apprend d’un œil noir malicieux que sa famille a été victime d’une malédiction, un mauvais sort, qui n’a pas encore pris fin. Troublé, Clarence essaye d’oublier cette surprenante affirmation, même si elle sonne comme une vérité à son esprit torturé. L’idée fait son trajet néfaste dans son crâne, cédant à un immense doute, pour laver son cœur de la noirceur qui y a germé, il décide de reprendre possession de sa propriété, accompagné de plusieurs amis plus rationnels, d’armes et d’un plan. Les gens de l’autre côté des collines…Il veut les rencontrer ardemment. Une nuit de folie naissante, il s’aventure sur la lande, solitaire, l’épée en main. Il est reçu par tous les résidants du lieu, qui ne sont autre que les membres d’une meute de loups-garous. Il aurait payé sa curiosité de sa vie s’il n’avait pas été secouru de justesse par un chasseur, déjà un vampire des Sentinelles. Il essaye de le soigner mais ses blessures et sa déraison mettent trop de monde en péril, le vampire transforme alors le jeune noble puis l’intègre bien plus tard, après un long apprentissage du monde de la nuit, de ses contraintes, de ses secrets les plus noirs, dans la même organisation que lui.

Au cours des années, des siècles, Clarence s’est aperçu d’une chose : son mal ne grandit qu’en présence de loups-garous, il s’estompe lorsqu’il s’n éloigne. Seul le sang d’une de ces créatures, n’importe laquelle, peut atténuer ses douleurs. Car la vampirisation ne semble pas avoir anéantit la malédiction.

Le reste de l’histoire est libre. Vous pouvez imaginer comment Clarence a gravi les échelons pour devenir un des leaders des Sentinelles, s’il a continué à chercher les origines de son mal...Un remède, très certainement.

Petit plus: « Maladie », handicap : Clarence souffre physiquement de la proximité des loups-garous. Des douleurs aiguës très soudaines dans les membres et le ventre, un affaiblissement généralisé. Le sang d’un lupin peut le soulager. C’est pourquoi il conserve une grande quantité de sang non loin de lui et qu’il veut savoir à chaque instant où les différentes meutes se trouvent.



caractère
Souvent silencieux parce qu’observateur, souvent sérieux et empli d’un mystère sombre difficile à déchiffrer, Clarence est un vampire qui n’est pas sans charme. L’élégance de son allure comme de ses manières n’a d’égale que celle de ses discours torturés. Car littéraire et philosophe, il n’est jamais en reste d’une citation idéale pour chacune des situations qu’il vit. Noble de naissance, il a su conserver les beaux atours de son rang, sans pour autant sombrer dans les excès et les vices propres à la richesse. Ce n’est pas un homme d’action, loin de là, son caractère en grande partie dû à la fragilité de son corps d’autrefois l’a toujours poussé à préférer la compagnie des livres à celle grouillante des vivants. Sa bibliothèque s’avère de ce fait impressionnante. Posé, érudit, c’est surtout un passionné d’Histoire et de sciences. Il note, analyse, retient, classe. Son regard incisif enregistre tout ce qui se déroule dans son périmètre proche, il sait également décoder les mensonges avec une extrême facilité.

En règle générale, Clarence est un vampire intègre, fidèle mais méfiant. Mener les Sentinelles dans leur tâche première est essentiel pour lui, une vocation si on peut dire. Il ne hait pas les loups-garous comme la plupart de ses congénères, son corps ne supporte simplement pas leur proximité. Hélas, leur sang est le seul remède à son mal et à celui de ses deux infants. Le comportement excessivement violent de Erdogan Iaroslav arrive à le faire sortir de ses gongs. Une agitation peu commune le prend lorsqu’il s’agit d’éliminer la seule solution à son problème. Il prône la cohabitation intelligente des deux races plutôt que le conflit.


un peu plus ...

¤ Pouvoirs ¤ -Mémoire : D’un effleurement, Clarence peut connaître la provenance d’un objet, son histoire ainsi que ses anciens propriétaires.
-Libre.

¤ Les liens du personnage ¤ -Rhéia Pausanis (pv), vampire membre de la Chambre des Trois :
Elle est sa muse, son amie de toujours, son guide. Généralement, il lui voue une admiration sans borne. Son avis compte beaucoup à ses yeux, et il a cru de nombreuses années qu’elle était la seule à pouvoir diriger les sentinelles sur le fil périlleux qu’ils se sont tous les deux choisi. Leur relation a changé avec l’arrivée de Erdogan, leur complicité se teinte de tensions malvenues et de disputes plus fréquentes. Le vampire lui reproche de trop céder aux belles paroles de l’extrémiste et de mettre parfois en danger l’anonymat de leur organisation. Clarence continue cependant à l’écouter avec patience et finit la plupart du temps par se ranger de son côté. Il a connu l’époux de Rhéia avant son décès, et leurs souvenirs communs les lieront pour de nombreux siècles encore.

-Erdogan Iaroslav (pj), vampire membre de la Chambre des Trois :
Dire que Clarence a immédiatement détesté Erdogan serait un mensonge. Comme beaucoup, il a tout d’abord été captivé par sa réputation de parfait traqueur et le charisme indéniable qui se dégageait de lui. Ses idées novatrices, notamment celle qui dotait les sentinelles d’une section de recherche, lui ont valu son approbation. Au début, seulement. Avec le temps et leur fréquentation imposée lors de leurs interminables réunions, il a réussi à percevoir les intentions de Erdogan, sans pouvoir les mettre réellement en lumière. Il n’aime pas ces éliminations systématiques, ni les « expériences » douloureuses perpétrées sur les loups-garous. Clarence craint que ce vampire n’ait trop d’ambition et ne veuille prendre tout bonnement le pouvoir pour diriger leur groupe d’une façon tyrannique. Depuis quelques temps, il essaye d’ouvrir les yeux de Rhéia, en vain.

-Lena Volkova (pj) : membre des Sentinelles, de la branche armée. Infante de Erdogan :
Il la connaît puisqu’elle traine souvent dans l’ombre de son Sire. Clarence n’apprécie pas son impétuosité qu’il trouve dangereuse, ni ses relations. Ilo a d’ailleurs fréquemment demandé à Erdogan de contrôler s progéniture, qu’il considère un peu trop sauvage parfois. Quant à Lena, elle ne supporte pas les jolis discours du leader qui se cache derrière un mur de bouquins au lieu d’affronter l’ennemi sur le terrain.

-Les Sentinelles de l’Ombre :
Fondé en 842 ap J.C. à Rome par Antonius Vulpario, c’est un très ancien groupe de vampires qui a souvent changé de nom au cours des siècles, pour préserver son rôle et l’identité de ses membres, Il est dirigé par trois fils de Caïn âgés et puissants, réunis dans ce qu’ils nomment la Chambre des Trois. Leur objectif au départ visait uniquement la sécurité des immortels. Les Sentinelles se contentaient de répertorier les éléments de chaque meute de loups-garous, les relations entre eux, leurs territoires et leurs éventuels déplacements. Bien que les loups-garous soient difficiles à suivent, car plus en adéquation avec la nature, et non soumis à la torpeur du jour comme le sont les fils de Caïn. La notation dans les registres tenait la place la plus importante dans leur activité, même s’ils n’hésitaient pas à éliminer de temps à autre un loup-garou solitaire devenu dangereux pour l’anonymat de leur espèce.

L’arrivée du Sire de Lena auprès des deux autres leaders du groupe a induit quelques modifications, car plus porté vers l’action et indubitablement plus radical. Les Sentinelles se sont vues dotées d’une section de recherches sur les loups (poisons, armes, faiblesses diverses) et d’une seconde entraînée au combat. Le Sire de Lena vise à terme l’éradication des loups-garous de l’Angleterre. Vaste programme mis en péril fréquemment par les disputes d’avec ses confères ainsi que les efforts redoublés des meutes se faire oublier des vampires. De leur côté, celles-ci savent très bien se faire oublier ou s’organisent à leur tour d’une manière similaire. Le Sire de Lena cherche par tous les moyens à rallier à sa cause les autres groupes d’immortels anti-loups, ce qui déplait aux chefs de la Chambre des Trois, qu’il appelle avec une certaine ironie la Trinité.    

¤ Notes du Créateur ¤ -Personnage très important pour l’avancée des Sentinelles en rp. Nous demandons une présence régulière sur le forum, même si les réponses ne sont pas obligatoirement rapides.
-Un bon niveau d’écriture si possible.
-La personnalité est discutable.

Pour les Sentinelles, merci de contacter Erdogan Iaroslav ou Lena Volkova en mp.

(Merci à Feodor pour son aide !)








Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Clarence D'Estarac-Vampire- Leader des sentinelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Xsara 2.0L 16V 167 ch phase 3] Xsara de Leader
» Vends mini set de voiles Libre Vampire Race
» A VENDRE LIBRE VAMPIRE 8 ET EKKO 6.3 ainsi que 2 POIGNEES
» Débarras de JDR VAMPIRE DARK AGES et autres geekeries
» protect leader de léon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London's Dark Side :: Personnages :: We need them :: Les Scénariis :: Les Vampires & Goules-
Sauter vers: